Emballant bilan de balade

Sous un soleil resplendissant dans le ciel que les vents balayent une troupe nombreuse, bien décidée, se rassemble sur le pont de l’écluse, départ de la balade. Présage de surprises, l’ombre du grand Saint Malo nous accompagne jusqu’aux portes de la  réserve Pierre Constant. A cheval, en bateau et dans un havresac, elle nous mène d’Er jusqu’en Saintonge pour les trois passages du saint sur Guersac. Un dernier PAS et une fontaine plus tard, nous voici face à la barrière de la réserve. Les avocettes, les courlis, les canards et les oies, les ragondins protestent à peine. Une fois franchie cette limite, il n’y a plus ni enfants ni parents, ni touriste ni briéron, seulement des attentifs, prêts à rire, à frémir, à voir et entendre. à tout seigneur tout honneur : la Grosse anguille, alias Berthe, alias la pimpenelle, entre en scène sous les yeux écarquillés des enfants. Elle invite aussitôt les Krapados et leur château de Nizerhy qui nous révèlent le triste sort du Houppeur, fantôme sans tête qu’on pourrait bien entendre dès le dernier feu du soleil. Les chantiers de St Nazaire s’allument, c’est l’heure d’entendre l’histoire sans fin du généreux Galochard et de son sac à satisfaire les désirs…  Sylviane et Gérard ne ménagent pas leur peine, le vent lui-même se calme pour écouter le conte du Roitelet, de la Vérité et vers 10h30, dans l’obscurité d’un poste d’observation, nous embarquons à la recherche d’une main coupé… Il faudra bien vingt minutes de marche à la lueur des torches et lampes frontales pour ramener sain et sauf tout le monde au bord du verre de l’amitié…

Inoubliable balade. Y étiez-vous ?

Pour tout savoir : « Contes et Légendes de Brière » éd. Sutton (Gérard Guillet).

                                     « Sacrée Brière, Histoire et Légendes des saints de Brière » éd.Sutton (GG)

Dans votre librairie.

le géant porte-pierre en brière